Marie Blanc Mezzo-soprano - Chanteuse lyrique - Accueil
Marie Blanc Mezzo-soprano - Chanteuse lyrique - Biographie
Marie Blanc Mezzo-soprano - Chanteuse lyrique - Répertoire
Marie Blanc Mezzo-soprano - Chanteuse lyrique - Agenda
Marie Blanc Mezzo-soprano - Chanteuse lyrique - Vidéos/Audios
Marie Blanc Mezzo-soprano - Chanteuse lyrique - Photos
Marie Blanc Mezzo-soprano - Chanteuse lyrique - Presse
Marie Blanc Mezzo-soprano - Chanteuse lyrique - Contact/Liens
Marie Blanc Mezzo-soprano - Chanteuse lyrique - Biographie
Marie Blanc Mezzo-soprano - Chanteuse lyrique - Biography

Après des études universitaires de biologie à Jussieu-Paris VI, la mezzo Marie BLANC se consacre pleinement au chant et obtient son prix à l’unanimité au Conservatoire à Rayonnement Départemental de Pantin puis se perfectionne auprès de Neil SEMER et fonde, après ses études, la compagnie lyrique subventionnée In-Sense avec le baryton Philippe SCAGNI.


Elle fait ses débuts dans le rôle-titre de L’Italienne à Alger de Gioachino  ROSSINI, production dirigée par Marc BIZZINI, donnée au Théâtre Mouffetard à Paris puis en tournée à travers la France (Opéra-théâtre de Valence, au Festival d'opéra de Bergerac, Grand théâtre d’Agen, Grand Salon des Invalides…).

Elle est La mère dans Les larmes de couteaux de Bohuslav MARTINŮ sous la direction de Léo WARINSKY et mis en scène par Léna RONDĖ (Centre tchèque et ARCAL), Orphée dans Orphée et Eurydice de Christoph Willibald GLUCK sous la direction de Pierre BOUTILLÉ au théâtre Jacques BREL à Pantin, Cornelia dans Jules César de Georg Friedrich HAENDEL au festival International de Arcs sous la direction d'Arturo CAPPICCI, Magdalena dans Rigolletto de Giuseppe VERDI sous la direction de Pierre BOUTILLÉ, et Arnalta dans Le couronnement de Poppée de de Claudio MONTEVERDI sous la direction d'Alex de VALERA.


En concert, elle est sollicitée comme alto solo par de nombreuses formations dont, entre autres, l'Ensemble Vocal de Paris avec lequel elle interprète le Gloria d’Antonio VIVALDI et le Nisi Dominus de Georg Friedrich HAENDEL sous la baguette de Savitri de ROCHEFORT et Jacques ATTALI à l'église Notre-Dame-des-Blancs-Manteaux et à l'Eglise Saint-Séverin, les Trois chansons de Charles d'Orléans de Claude DEBUSSY sous la baguette de Catherine SIMONPIETRI et F. BATAILLE au temple du Luxembourg, la Passion selon saint Jean de Jean-Sébastien BACH sous la direction de Pierre BOUTILLÉ…


Après une grande tournée avec Antoinette La Poule Savante d’Isabelle ABOULKER (notamment à la Salle Gaveau à Paris, à l’opéra de Valence et au Centre Lyrique de Clermont-Ferrand), elle commence une nouvelle création Un conte du chat perché : Les boites de peinture, qu'Isabelle ABOULKER a écrit pour sa voix et celle du baryton Philippe SCAGNI.


Prochainement elle interprètera la Sorceress dans Didon et Enée de Henry PURCELL sous la direction de John DAWKINS et sera alto solo dans le Te deum de CHARPENTIER sous la direction de Jacques MOUGENOT.